Skip to content →

JoliStory – Autobiographie olfactive : les parfums de ma vie

Hello!

Ok, le titre de cet article est un poil pompeux mais j’assume 😉 En gros, je vous dĂ©voile un petit historique des parfums qui m’ont accompagnĂ©s pendant 34 ans (vous connaissez dĂ©sormais mon Ăąge canonique!).

Petite, ma chambre Ă©tait tapissĂ©e de publicitĂ©s pour parfums dĂ©coupĂ©s dans les magazines fĂ©minins de ma mĂšre. Mais si j’avais oubliĂ© certains parfums avant d’entamer cette rĂ©trospective, d’autres fragrances m’accompagnent toujours et sont prĂȘtes Ă  raviver en un Ă©clair une brassĂ©e de souvenirs, plus ou moins fleuris.

Premier souvenir

ad-rochas-byzance-perfume

Le parfum de ma mĂšre dans les annĂ©es 80  : Byzance de Rochas. Aujourd’hui le flacon bleu saphir so 80’s ferait cheap dans notre salle de bain mais pour moi, Ă  l’Ă©poque c’Ă©tait le comble du chic. Un bisous avant de sortir le soir et hop, je faisais le plein de cette odeur, piĂ©gĂ©e habilement dans son foulard en soie.

Premier sent-bon

givenchy_tartine_1024x1024

Une odeur doudou emblĂ©matique de mon enfance. Il m’arrive encore parfois d’aller le sentir chez Sephora : petit plaisir rĂ©gressif!

Ptisenbon, Tartine et chocolat

Les années collÚge

Anais

Quand je pense que c’est le parfum de toujours de Jennifer Aniston ! Je ne pourrai plus le porter, j’aurais l’impression d’avoir Ă  nouveau 13 ans (ce que je ne souhaite pour rien au monde : plus je vieillis, mieux je me porte ;))

AnaĂŻs AnaĂŻs, Cacharel

Le péril eau jeune

Eau de toilette boheme vanessa demouy eau jeune annees 90

« Loulou  ? Loulou  ? » Non, moi c’est DĂ©mon  ou BohĂšme ou Garçonne … je papillonne ! Les parfums Eau Jeune pourraient faire l’objet d’un post « beauty revival » Ă  eux tous seuls haha ! (Coucou Vanessa Demouy!)

C’est aussi l’Ă©poque oĂč je collectionne les flacons, miniatures si possible, c’est plus chou.

Ah et aussi : « Oui-non » de KookaĂŻ  et « une touche de Naf Naf » (dont le flacon ressemblait Ă©trangement Ă  une « tototte », donc carrĂ©ment must-have Ă  l’Ă©poque). Oh la la! tout me revient : le passage de la fin des 80’s au dĂ©but des 90’s, c’Ă©tait vraiment la grande Ă©poque du parfum de supermarchĂ© ou c’est moi ? Revival avec cette pub culte :

 

High School crush : le virage androgyne des 90’s

CK et ISSEY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lycĂ©e, quand je ne passais pas mon temps libre Ă  me shooter aux effluves de shampooing Fructis pour tromper l’ennui des courses au GĂ©ant Casino de Lons-le-Saunier, je m’aspergeais de CK One ou Eau d’Issey en Ă©coutant Oasis et les Cranberries. Vous saurez tout.

Le fail Cocotte

lolitalempickappedp300

Impossible d’assumer Poison (de Christian Dior), le bien nommĂ© (portĂ© par les pestes de mon lycĂ©e), je dĂ©cide quand mĂȘme qu’il est grand temps de porter un parfum de dame, de tentatrice mĂȘme ! (Sait-on jamais…) Sur ma peau, le parfum fait pschiiit : l’odeur de rĂ©glisse et de cerise me ferait presque tourner de l’Ɠil au premier coup de vapo et ne fait tomber en pĂąmoison aucun garçon : le parfum ne fait pas la femme.

Les années Fac : mademoiselle aime Chanel (et Dior)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Classe , Ă©lĂ©gant et facile Ă  porter : Coco Mademoiselle sera ma premiĂšre longue histoire : je lui resterai fidĂšle pendant toutes mes annĂ©es de fac de droit Ă  Besançon. Il sera remplacĂ© un temps par Miss Dior peu de temps aprĂšs mon arrivĂ©e Ă  Paris en Ă©cole de journalisme : je prends d’assaut la capitale!

missdiorcherie02

J’adore, mais c’est pas moi !

Parce que c’est le parfum d’une amie ou parce qu’il ne matche pas vraiment avec ma peau, un vrai coup de cƓur peut finir ses jours misĂ©rablement, encore presque rempli, sur l’Ă©tagĂšre de ma salle de bain. C’est le cas de ces deux-lĂ  :

        Chloe et narciso

 

 

 

 

 

 

 

ChloĂ©, eau de parfum  – L’eau Narciso Rodriguez for her

Le parfum psy :

PĂ©riode d’introspection de 30 Ă  33 ans, je m’intĂ©resse Ă  la psy et aux mĂ©decines douces et l’odeur de chĂšvrefeuille musquĂ© de PrĂ©sence(s) de Bach me rĂ©conforte. J’aime aussi sa promesse : « en accord avec soi-mĂȘme et en accord avec les autres ». Je le porte encore de temps en temps.

presences

Présence(s) de Bach

Une constante : la fraĂźcheur

 

Le petit dernier : Le jardin de monsieur Li d’HermĂšs,  achetĂ© en petit format : je reste prudente, je ne m’engage toujours pas facilement sur la durĂ©e, mais le flacon de 30 ml est presque fini!

HERMES LI

 

 

 

 

 

 

 

 

MĂȘme si je rĂȘverais d’incarner des parfums plus sensuels et racĂ©s, je finis toujours pas me tourner vers les senteurs de linge propre, d’agrumes, d’eau, de frais… [Edit 13/06/2016 : je viens de le racheter en grand format : il va m’accompagner tout l’Ă©tĂ©!]

Toujours en quĂȘte

Fin avril, je pars en Angleterre (vous en entendrez parler!) : les parfums Jo Malone et Penhalighon me font de l’Ɠil. Je me fais toujours des notes sur mon iphone de « parfums Ă  sentir ».  Et vous, quel est votre JoliStory parfums ? N’hĂ©sitez pas Ă  partager avec moi vos derniers coups de cƓur mĂȘme s’il n’y a rien de plus personnel et subjectif qu’un crush olfactif.

Joligood day les filles !

Published in JoliNews JoliStory

4 Comments

  1. Homonyme Homonyme

    Et lĂ , complĂštement fan, je suis replongĂ©e dans les annĂ©es 90/2000 : envie de porter un bandana et un jean dĂ©lavĂ© !…Et de m’asperger d’une « Touche de Naf-Naf » !

    • Anne-Sophie Levesque Anne-Sophie Levesque

      Hello Homonyme 😉 ! Et on mettrait notre collier tototte et notre ceinture boucle Ă  fleur en sentant le dĂ©mon d’Eau Jeune ! Si toi aussi, tu as une JoliStory Ă  raconter (parfum ou autre) n’hĂ©site pas Ă  la partager : je la publierai sur Joligood!

  2. Julie Julie

    J’attendais avec impatience le prochain « Joligood » et lĂ  quel plaisir de lire tout ça. C’est bon j’ai envie d’aller redĂ©couvrir ces parfums qui ont bercĂ© mon enfance….merci encore pour ces quelques notes d’Ă©criture et de parfum pĂ©tillantes. Et moi je rĂȘve encore et porte toujours le magique Chance de Chanel !!!!

    • Anne-Sophie Levesque Anne-Sophie Levesque

      Merci beaucoup Julie ! Un nouveau post pĂ©tillant arrive trĂšs bientĂŽt 🙂 Ah, Chance de Chanel, tu as raison, il est magique ! Rien que le nom fait rĂȘver : « hop, chaque jour, un pschitt de chance et la journĂ©e peut commencer! » Ça me donne envie de le (re)tenter tiens 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *